Sport17.fr > Actualités Tennis > Un Rochelais face à la montagne Federer
 
 

Roland-Garros

Un Rochelais face à la montagne Federer

0 commentaire
 

Mardi 24 Mai 2011

Un Rochelais face à la montagne Federer
 
Un Rochelais face à la montagne Federer

Pour sa première participation à un tournoi du Grand Chelem, le Rochelais Maxime Teixeira aura l'honneur d'affronter une légende du tennis au 2ème tour de Roland-Garros, Roger Federer.

Maxime Teixeira est au pied de la montagne. L'actuel 181ème joueur mondial, le natif de La Rochelle aura, mercredi, l'honneur mais aussi la lourde tâche d'affronter Roger Federer au 2ème tour de Roland-Garros. Mais pour celui qui se qualifie de « touriste de Roland-Garros », ce n'est que du bonheur, il n'y a aucune pression. Considéré comme un talent de devenir (il n'a que 22 ans), Teixeira vit son premier Grand-Chelem. Il doit sa présence sur aux Internationaux de France à une wild-card attribuée par les organisateurs qui ont vu dans le Rochelais, un fort potentiel. Une récompense pour un joueur atypique dont le parcours détonne dans le paysage du tennis français. Passé par le Pôle France de Poitiers en 2003, il n'y reste qu'une seule année car cela ne lui convient pas. Le jeune homme a besoin de liberté et de nouvelles expériences. A 17 ans, il part pour l'Argentine et sa terre battue. Là-bas, il apprend à dompter la surface ocre avant de revenir dans l'Hexagone pour écumer les tournois de secondes zones.

Petit à petit, le sociétaire de l'OS Sannois se fait une place au soleil. De la 1009ème place à l'ATP début 2010, il se hisse parmi les 200 meilleurs du monde en ce début de saison 2011. Dimanche, lors du 1er tour face à son compatriote Vincent Millot, le Rochelais a confirmé son ascension fulgurante en arrachant sa qualification en 5 sets (6-2, 5-7, 6-7, 6-4, 6-1) s'offrant ainsi le cadeau de défier l'ancien numéro un mondial (3ème aujourd'hui) et légende vivante de courts. Les chances de victoire du désormais chouchou des médias sont infimes voire même inexistantes toutefois l'intéressé vit l'expérience à fond sans se prendre la tête. « Je n'ai rien à perdre. Je vais tout donner et on verra » glisse-t-il simplement avant d'avouer qu'il ne réalisait encore pas tout à fait ce qu'il était en train de vivre...

Tennis - - Un Rochelais face à la montagne Federer

Antoine ROBERT
 
Ajouter un commentaire